Nouvelle version Finereader 14 pour Windows: Accessible mais pas que

J’ai installé la version d’essai de Finereader 14 et après un petit tour du propriétaire relativement minutieux, force et de constater que ce n’est plus ce que c’était.

Alors je vous rassure tout de suite, côté accessibilité tout va bien, du moins aussi bien que la version précédente. C’est côté pratique que ça sent le gaz.

Pour ceux qui les utilisaient, on dirait bien que les tâches rapides comme dans la 12, c’est de l’histoire ancienne. Tout se fait via une interface « nouvelle tâche » contenant des choix du style numériser vers word, numériser vers Images, après avoir choisi la bonne catégorie entre Ouvrir, numériser, convertir, comparer, déjeuner, se raser…

Bon, si ce n’était que ça, le truc est accessible, pas de problèmes. Mais une fois qu’on a choisi le bouton numériser vers Word, ENFER ET PUTRÉFACTION! le PC se met à ramer avec des joyeusetés comme: « Finereader ne répond pas ». Si tout va bien, la fenêtre de numérisation finit par se lancer au bout d’un certain temps, avec les possibilités classiques permettant de changer le format de page, la couleur etc et on clique finalement sur le bouton Numériser…

Ça numérise, tout roule. Une fois le scan terminé, on fait arrêter la numérisation comme d’hab, mais là, au lieu de s’ouvrir directement comme au bon vieux temps, on nous demande poliment d’enregistrer le document Word sous. Une fois qu’on a remplacé le disgracieux « untitled » proposé par défaut par un joli nom de son cru et enregistrer le bazar dans mes documents, ce dernier finit par s’ouvrir directement dans Word. Ouf! on a failli attendre…

Donc, pas de possibilités de lire un petit courrier administratif sans devoir l’enregistrer au préalable et finir par se retrouver avec un tas de documents dont on n’a pas forcément besoin. Ce n’est pas grave en soi, mais ça nous fait pas mal d’étapes quand même, juste pour lire notre petite facture d’électricité ou s’apercevoir qu’on a fait tout ce truc pour une pub vantant les mérites de l’huile d’argan sur la peau et les cheveux. Notez bien que je n’ai rien contre l’huile d’argan mais… c’est pas ça que je voulais lire en fait!

Après, j’ai regardé partout, mais à part une intégration dans l’explorateur Windows comme avant et qui, soit dit en passant oblige à enregistrer sous avant lecture elle aussi, pas la moindre présence de Finereader 14 dans les menu compléments word pour éventuellement scanner à partir de là.

Enfin voilà mon petit topo. Ça n’augure rien de bon et… ah oui au fait, la lourdeur! J’ai pourtant un Core i5, un SSD et 8 Go de RAM sur mon PC portable , ça devrait relativement bien tourner non?

Bref, C’est vraiment dommage. Et en plus, c’est plus cher. On critiquait pas mal le Mac sur la question de l’OCR mais pour ceux comme moi qui veulent simplement numériser du courrier, quelles solutions restent-ils? Personnellement, je devrais pouvoir m’en accommoder avec KNFB Reader sur mon iPhone mais tout le monde n’a pas d’iPhone ou de terminal Android et les autres solutions d’OCR sur smartphones adaptés laissent un peu à désirer, du moins elles ne sont pas suffisamment précises pour lire un courrier important dans son intégralité sans erreurs.

Sous Windows donc, il y a bien ce bon vieil Omnipage, mais c’est une usine à gaz question accessibilité et il ne s’intègre pas, du moins pour l’instant, à Office 2016.

ah mais j’y pense. Il y a aussi Openbook, le programme OCR édité par Freedom Scientific. Ou par VFO. Ou par les deux… Enfin je sais plus très bien. Honnêtement, il fait un boulot plutôt bon, il est évidemment pratique à utiliser, normal puisqu’il est fait pour les déficients visuels. Mais justement du coup, il est carrément plus cher. Donc, mille balles pour numériser la pub sur l’huile d’argan? Ah ouais quand même…

Cet article ou podcast vous a plu ? Merci de continuer à soutenir Oxytude.

6 commentaires:

  1. Bonsoir Sof et merci pour ce billet.

    J’hésite depuis plusieurs mois, à investir dans une solution OCR abordable, compatible Windows 10 / Word 2016 et accessible avec NVDA. Je souhaite pouvoir prendre connaissance rapidement de documents en format image à la présentation parfois complexe, que je rencontre dans le cadre de stages professionnels.
    Or après avoir lu ton retour avisé, je suis encore plus perplexe 😟

    Que me conseilles-tu ?

    1. Salut Voisin, 🙂

      T’inquiètes. Quand j’ai publié ce billet, j’étais passablement remonté contre Finereader mais surtout par la lenteur que l’opération prenait. Après avoir contacté le support dans la foulée, il semblerait que ces ralentissements se produisent avec certains pilotes de scanners. En effet, j’ai mis à jour le mien et ça va mieux. Alors effectivement, on a un nouveau menu d’ouverture dans lequel il faut choisir la tâche à accomplir et on a toujours cette étape d’enregistrement sous avant de pouvoir lire son document mais c’est tout à fait gérable puisque comme je le disais, tout est accessible. Et on a toujours la possibilité de convertir un fichier PDF image en doc texte via l’explorateur. Donc, tu peux y aller avec Finereader 14. Je revois donc mes griefs à la baisse. Je ne ferais pas un très bon lanceur d’alertes 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *