L’interaction, une notion essentielle de VoiceOver

Le lecteur d’écran d’OS X « VoiceOver » utilise un concept un peu déroutant et peu intuitif pour les débutants. Ce concept se nomme « interaction ».

Avant d’entrer dans le vif du sujet, sachez que l’interaction est un concept très important de VoiceOver et, si vous ne le maîtrisez pas, vous risquez de rencontrer des difficultés d’apprentissage du lecteur d’écran d’OS X. Nous vous invitons à vous concentrer sur ce point afin d’être le plus à l’aise possible et de progresser au mieux dans votre apprentissage d’OS X et de VoiceOver..

Comment l’interaction fonctionne-t-elle ?

Le lecteur d’écran VoiceOver parcourt les éléments à l’écran de manière séquentielle. A chaque déplacement du curseur VoiceOver, celui-ci se place sur l’élément d’interface suivant. Les éléments peuvent être des zones de texte, des boutons ou tout autre élément graphique. La particularité de VoiceOver est que certains éléments d’interface peuvent en contenir d’autres, comme les tableaux, les groupes ou autres. Par exemple, VoiceOver ne verra pas individuellement les boutons d’une barre d’outils mais il verra la barre d’outils seule. . C’est ici que l’interaction entre en jeu. Pour que VoiceOver accède au contenu d’un tel type d’élément graphique, il faut interagir avec celui-ci. VoiceOver est alors focalisé sur cet élément et vous pourrez naviguer normalement parmi les éléments graphiques qu’il contient.

Illustration sonore :

VoiceOver peut manipuler plusieurs niveaux d’imbrication d’éléments graphiques. Par exemple, une barre d’outils pourra contenir des éléments graphiques dont un groupe de boutons radio. Pour valider un de ces boutons radio, il faudra interagir avec la barre d’outils puis avec le groupe contenant les boutons radio avant de pouvoir activer l’un d’eux.

Illustration sonore :

Après avoir interagit avec un groupe d’éléments, VoiceOver est focalisé à l’intérieur de celui-ci. Pour revenir au niveau supérieur de navigation, il faut arrêter l’interaction avec le groupe d’éléments.

Illustration sonore :

L’interaction illustrée par la vie quotidienne

Imaginons que l’application au premier plan, celle que verra VoiceOver, soit un appartement. Vous pouvez vous déplacer dans celui-ci avec les touches de déplacement du lecteur d’écran. Imaginons que vous souhaitiez écouter un CD se trouvant dans un tiroir d’une commode du séjour dans une platine se trouvant dans une chambre. Voici comment faire avec VoiceOver :

  1. Se déplacer devant la porte du séjour.
  2. Ouvrir la porte et entrer dans le séjour : interaction avec l’élément « Porte du séjour »
  3. Se déplacer d’élément en élément jusqu’à la commode.
  4. Ouvrir le tiroir dans lequel se trouve le CD : interagir avec l’élément tiroir n°1″.
  5. Se saisir du CD : activer l’élément « CD ».
  6. Fermer le tiroir : arrêter l’interaction avec l’élément « Tiroir n°1 ».
  7. Se déplacer jusqu’à la porte du séjour.
  8. Sortir et fermer la porte : arrêter l’interaction avec l’élément « Porte du séjour ».
  9. Se déplacer jusqu’à la chambre.
  10. Ouvrir la porte et entrer dans la chambre : interagir avec l’élément « chambre ».
  11. Se déplacer d’élément en élément jusqu’à la platine CD.
  12. Placer le CD dans la platine et lancer la lecture : activer l’élément « Platine CD ».

Qu’avons-nous vu dans cette illustration ?

  • Il faut interagir avec un groupe d’éléments pour accéder à son contenu.
  • VoiceOver reste focalisé sur un groupe d’éléments tant que l’on n’a pas arrêté l’interaction (par exemple : impossible de sortir du salon tant que l’on a pas refermé la porte).

Très bien, mais avec quoi dois-je interagir ?

Une question fréquente que l’on se pose au moment de l’apprentissage du Mac et de VoiceOver est : « dois-je interagir avec ce bouton ? avec cette liste ? avec cette case à cocher ? »

Ces questions doivent en amener une autre qui est : « cet élément est-il susceptible d’en contenir d’autres ? »

Face à un bouton, la réponse sera « non », un bouton ne contient rien d’autre que son étiquette, donc pas d’interaction avec un bouton. Avec un tableau ? La réponse est oui, un tableau contient des cellules, donc interaction.

Au début vous serez tenté d’interagir un peu avec tout ce que vous croiserez, ce n’est pas vraiment une mauvaise chose car cela vous permettra de mémoriser quels sont les types d’éléments avec lesquels interagir. Après quelque temps d’utilisation d’OS X et de VoiceOver, vous n’y penserez quasiment plus et l’interaction deviendra presque un réflexe pour vous.

Tout ça paraît bien compliqué pour pas grand chose !

Au début de l’apprentissage de VoiceOver, on se pose franchement la question de l’utilité de ce principe d’interaction. Il est vrai que ce concept peut paraître lourd et rébarbatif. Mais, on se rend compte, pour une majorité d’utilisateurs, que ce principe fait gagner du temps et de la productivité dans l’utilisation du lecteur d’écran. En effet, plutôt que de passer sur tous les éléments d’interface (comme tous les boutons d’une barre d’outils par exemple), on passe de groupe en groupe pour aller plus rapidement où l’on veut. Ceci est encore plus vrai quand on connait bien une application et que l’on sait où se trouve l’élément que l’on cherche. Ce principe permet aussi de se faire une bonne représentation mentale des applications.

Raccourcis abordés

  • Touche VO (ou VoiceOver) : CTRL + OPTION
  • Déplacement du curseur VoiceOver : VO + Flèches horizontales
  • Interagir avec un groupe d’éléments : VO + Majuscule + Flèche du bas
  • Arrêter l’interaction : VO + Majuscule + Flèche du haut
  • Activer un élément : VO + Espace
Cet article ou podcast vous a plu ? Merci de soutenir Oxytude.

2 commentaires:

  1. Bonjour,
    Merci beaucoup pour la qualité de l’article !
    Jusqu’à présent je n’utilisais pas beaucoup les raccourcis VO, mais à présent ce principe est bien plus clair pour moi ! La comparaison avec l’appartement est vraiment pas mal !
    Bien amicalement,
    Marine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.