Hebdoxytude 4, l’actualité de la semaine en technologies et accessibilité

Au programme de ce 4ème Hebdoxytude, notre podcast sur l’actualité des technologies et de l’accessibilité vous trouverez :

  • L’extension “ReadSpeaker Text”pour Word fait son apparition pour les abonnés Office 365.
  • Le groupe VFO, propriétaire de Freedom Scientific , achète le groupe AI Squared, propriétaire de Window Eye et ZoomText.
  • PAVE, pour des fichiers PDF accessibles. plus.
  • IBM s’implique dans les futures normes d’accessibilité numérique aux USA.
  • Des menus sonores dans des resto du Pas de Calais.
  • Des automates accessibles dans les gares d’Ile de France.
  • Coup de gueule.
Pour nous soutenir, faites vos achats sur Amazon en passant par ce lien

2 commentaires :

  1. Salut les gars, bravo pour les 2 derniers podecasts. Ils sont plus rythmés et plus dynamiques. C’est plus sympa à écouter. Continuez comme ça. Il manque toujours une note féminine. C’est le seul dommage.

  2. J’aimerais réagir au sujet du rachat de AI Squared par VFO. Il est intéressant de constater que le handicap business s’évertue à appliquer à marche forcée des recettes qui sont en train de ne plus marcher. En effet, VFO n’a pas compris que la tendance était vers un coût indolore de l’accessibilité. Lorsque je dis indolore, je ne dis pas gratuit. Il est évident que VoiceOver est payant. Cependant le coût est supporté par l’ensemble des utilisateurs ce qui le rend indolore pour ceux qui en ont besoin. Ici nous sommes en présence d’un système qui s’est gavé sur le handicap pendant des décennies et qui cherche des moyens pour se gaver encore, de concert (faut-il le rajouter) avec certains de ses distributeurs. Le rachat d’AI Squared est une manière d’éliminer la concurrence. On a un peu l’impression que VFO cherche à renforcer le communisme en Allemagne de l’est. Sauf qu’on a changé d’époque. Pour schématiser, dans les années 90, il existait un système d’exploitation et un outil d’accessibilité qui occupaient une place écrasante sur le marché. Aujourd’hui, la clientèle n’est plus captive et a à sa disposition d’autres solutions. Malgré cela, certains se comportent comme si rien n’avait changé. Ils se comportent en 2016 comme s’il n’existait que le téléphone fixe et trois chaînes de télévision. On attend avec assez d’impatience la suite de l’histoire.
    Jacques

Répondre à J.S. Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.