Edito : Box internet, accessibilité et associations d’aveugles

Depuis 2003 nous pouvons utiliser l’ADSL puis le câble et la fibre pour profiter de tout un tas de services via les box opérateur. Et ça, c’est le pieds ! Enfin, le pieds, mais pour les personnes qui voient bien.

Free Télécom avec sa Freebox a été le premier opérateur mondial à proposer une box “triple play” : internet, téléphonie et télévision dans un même boitier avec une seule connexion.

La téléphonie ? Ok.

Internet ? ok.

La télévision ? Arg, ben bof, un peu, juste un tout petit peu, mais pas trop.

Cela fait donc près de 15 ans que les premières box sont arrivées sur le marché français, et depuis, les interfaces des box ne sont toujours pas accessibles au clients aveugles des opérateurs télécom alors que depuis quelques années, les constructeurs de téléviseurs ont fait le job en rendant l’interface de leur produits accessibles (Samsung, Panasonic, Sony, Etc)..

Et c’est ici que ça chie dans la colle, et depuis bientôt 15 ans.

Bientôt 15 ans que les clients aveugles ne peuvent pas bénéficier des services pour lesquels ils sont pourtant facturés, au même titre que n’importe quel client bien voyant.

Quelques initiatives par ci, par là de quelques particuliers ont bien vu le jour, mais face à Goliath, que peut David ?

Que font nos très très chères associations censées oeuvrer pour le bien des aveugles sur le sujet ? Je ne suis pas dans leur petits papiers et je ne suis pas leurs actions au quotidien. Mais, admettons qu’elles aient fait des choses pour améliorer la situation. Le résultat ? Un gros pipi dans un violoncelle !

Et pourtant. Avec leur puissance financière, nos très très chères associations pourraient assigner les opérateurs télécom en justice sur les motifs suivants :

  • Discrimination.
  • Violation de la convention de l’ONU relative aux droits des personnes handicapées.
  • Publicité mensongère.
  • Violation des contrats de services.

Je ne suis pas juriste, mais il doit bien y avoir quelques points de plus pour étayer une telle plainte.

Que pourraient demander nos très très chères associations au juge ?

Non, pas des dommages et intérêts à leur bénéfice, elles ont suffisamment de patrimoine comme ça, mais bien une condamnation à de très lourdes astreintes pour obliger les opérateurs à faire le job en rendant leur box accessibles.

Mais de telles actions pourrait-elles être menées par nos très très chères associations ?

Je ne sais pas si elles en auraient le temps ou la force car elles en dépensent déjà beaucoup à organiser des colloques, séminaires et autres conférences tout un peu partout, dans des lieux sympas, des hôtels confortables à papoter autour de bons verres et petits fours. Et il y a aussi toutes ces réunions qui leur prennent énormément de temps et de ressources pour savoir comment faire pleurer dans les chaumières pour obtenir des dons, toujours plus de dons. Mais bon, c’est pour notre bien.

Cet édito ne se veut pas être un pavé dans la mare au vu de nos audiences, mais plutôt un gravillon dans une flaque boueuse. Et si par hasard, un dirigeant d’une de nos très très chères associations venait à tomber sur ce billet au sortir d’une sieste post-cocktail, peut être se dirait-il que cela pourrait être intéressant pour le bien des aveugles de s’inspirer de cet article.

Ou alors, nos très très chères associations préfèrent-elles, comme c’est le cas aujourd’hui, conserver les aveugles sous leur dépendance en leur vendant des produits spécifiques, très onéreux et techniquement dépassés. J’ai bien ma petite idée sur le sujet…

Vous appréciez Oxytude ? Vous pouvez nous soutenir en faisant vos achats sur Amazon en passant par ce lien, en nous faisant un don sur PayPal ou en crypto-monaies. Pour en savoir plus, jetez un oeil par ici

5 commentaires:

  1. bien dit Philipe quand on panses au Etta unie les opérateur aurait du payer cher et sans parler de lamovaise pub , mais en France les association préfère l’argent des aveugle et leur dépendance a un système bien rôder

  2. Bonsoir,

    Pour le coup, je dis bravo à cet édito et à son auteur. Il est grand temps que nous montions au front pour combattre les ayatollahs du tiroir-caisse. Il y a les associations, certes, mais les autres aussi.

    Bonne soirée.

  3. Bonjour Philippe

    Bravo, bel éditorial !
    Avez-vous pensé à contacter Edouard Ferrero, le président de la CFPSAA – Conférence Française pour la Promotion Sociale des Aveugles et Amblyopes ?
    La CFPSAA regroupe de nombreuses associations, dont les plus connues.

    Encore bravo !
    Valérie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.