Identification d’objets via NFC avec un iPhone

Après avoir présenté l’identification d’objets via la technologie NFC avec des smartphones Android, nous vous proposons aujourd’hui l’utilisation de cette technologies pour identifier des objets grace à un iPhone.

Avec iOS 11, Apple a permis aux développeurs d’accéder au lecteur NFC des iPhones, à partir de l’iPhone 7, mais comme à son habitude, Apple a fait les choses à moitié et ne propose pas de pouvoir écrire dans les tags NFC. Nous allons voir dans ce podcast, comment pallier à cette limitation pour utiliser tout de même cette technologie que nous utiliserons pour identifier des objets.

Liens utiles :

15 commentaires:

  1. Bonjour Philippe et tous,
    Très intéressant ce podcast même si je ne pourrais pas à titre personnel tester cette innovation à court terme, ayant un iPhone 6 et un PC sous Windows.

    Existe-t-il des puces NFC compatibles avec l’iPhone, qui permettraient de localiser précisément à quelques mètres de distance, par exemple une porte d’immeuble ou un chat,, comme je viens de découvrir qu’on peut le faire avec des produits autonomes qui utilisent la RFID ?

    http://www.alyzen.fr/comment-retrouver-objet-cles-lunettes-perdu-xsl-350.html

    D’ailleurs s’agit-il de la même technologie ?

    1. Bonjour Chris.

      La technologie NFC est cousine du RFID et je ne sais pas si ce que tu demandes est possible avec iOS. Mais, vu comment oeuvre Apple, ça m’étonnerai que ce genre de truc soit proposé à court terme.
      Philippe

  2. Bonjour,
    Je ne comprends pas pourquoi on ne peut pas utiliser l’ensemble des éléments, que tu utilises, avec un iPhone 6S.
    Est-ce que ça veux dire, qu’on ne pourras rien faire avec la puce NFC d’un iPhone 6S ?

    1. Bonjour Micro.
      Effectivement, cela semble ce qu’Apple a choisi de proposer en ouvrant le NFC aux développeurs. Ces fonctions ne sont disponibles qu’à partir de l’iPhone 7. Limitation technique ou choix marketing, j’ai ma petite idée.
      Cordialement.
      Philippe

  3. Merci pour cette démo! C’est dans ce genre de cas que je regrette de ne pas être utilisatrice d’un mac. Espérons qu’une appli sous Windows pourra bientôt faire le même job que celle que tu as présenté sous mac. C’est quand même dommage qu’Apple ne propose pas l’écriture de tags NFC sous iOS, ce serait vraiment le top car cette technologie est très intéressante. L’utilisation de QR codes avec l’imprimante dédiée et une bonne app de reconnaissance aide déjà bien, mais on gagne sûrement en rapidité de lecture avec le NFC. Pour une cave à vin par exemple, je trouve l’utilisation des QR codes pas optimale, pouvoir approcher le haut de l’iPhone sans avoir à entièrement sortir la bouteille pour bien viser l’étiquette serait super.

    1. Bonjour, je ne comprend pas pourquoi on dit que la techno ne sera pas possible autrement qu’avec un mac, ni pour des smartphones antérieurs à l’iphone 7. En effet, dans la même marque que le lecteur/graveur utilisé dans le podcast, il existe un modèle Bluetooth 4.0 qui permet de faire tout ce qu’on veut de manière autonome via l’iphone, sans même avoir besoin d’utiliser un ordi. On peut formater, graver, lire des tags NFC même avec un iPhone 4S! On peut utiliser des tags supportant l’accélération du tambour, les produits lessiviels et la température d’un lave-linge pour étiqueter et reconnaître son linge… Et ce lecteur fonctionne tout simplement avec la même application NFCIdeas, sauf qu’au lieu d’utiliser la version pour mac on prend celle pour iPhone ça fonctionne aussi pour des iOs inférieurs à la V11! La référence de ce boîtier est ACR1255U-J1 il vaut dans les 75€ et nous permet d’être totalement autonomes sans PC même si ce boîtier se recharge en USB et est à la fois Bluetooth 4.0 et USB2. Bye, Olivier

    1. Bonjour Dominique et tous. Rien d’étonnant à ce que tu ais des difficultés, en effet, le principe d’une puce NFC est de réagir à un très faible courant induit, et un champ magnétique n’est riend ‘autre qu’un courant induit rémanent, c’est à dire qu’il n’est pas généré comme on le fait avec un lecteur. Par conséquent, à moins de chercher des puces dans l’industrie, notamment protégée contre les métaux ferreux, tu ne trouveras pas ça sera plus cher et ça rendra les rézsultats parfois aléatoires… En fonction de ce que tu souhaites étiqueter, les QR restent la solution retenue par le milieu ordinaire, non seulement à cause des coûts de production bien moindres, même encore aujourd’hui, et surtout parce qu’on ne dit pas assez souvent que la capacité des puces NFC de base est faible, 137 octets. Si tu prends par exemple une étiqueteuse BROTHER Wi-Fi comme la PTP 750 ou la QL 710, tu peux créer des étiquettes avec des QR lisibles, même sur des rubans de 18 mm de large. L’application iprint&label est accessible, tu peux connecter ton iPhone directement sur l’étiqueteuse pour générer une à une tes étiquettes, et pour les lire, un logiciel comme QR Voice Sticker intégrant la gestion du flash donne des résultats optimums. Cordialement, Olivier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *