Pourquoi forcer l’utilisation du flash pour la détection des couleurs ?

Pour un certain nombre d’entre nous, personnes aveugles, il est bien difficile d’appréhender les notions de couleurs d’ombre et de lumière et par conséquent de ne pas toujours savoir si les conditions d’éclairage d’un objet pour lequel on veut détecter la couleur sont réunies.

A mon modeste niveau, je vais tenter néanmoins, de vous expliquer pourquoi, à mon avis il faut toujours forcer le flash lors de l’utilisation d’un outil de détection des couleurs : appareil dédié ou application sur smartphone.

Trois raisons principales font que je force toujours le flash pour la détection des couleurs :

La luminosité ambiante

Y-a-t-il suffisamment de lumière pour que le système puisse faire le boulot et détecter correctement les couleurs ? Fait-il nuit ? Le ciel est-il bouché ? Fait-il crépusculaire ? Les volets sont-ils fermés ? Les rideaux laissent-ils suffisamment passer de lumière ?

Oula, que de question !!

En forçant le flash, plus de question.

Les contrejour

Un objet pris à contre jour sera la plupart du temps vu noir. Ca c’est à cause de l’ombre propre de l’objet. Un peu comme la nuit sur terre, il s’agit de l’ombre propre de notre planète bleue. Si une personne en orbite prenait une photo de la terre du côté où il fait nuit, et bien la planète ne serait pas vue bleue, mais noire. Un gros flash pour transformer la nuit en jour artificiel permettra à ce spationaute de voir la planète bleue telle qu’elle est, à savoir, ben, heu, bleue.

Donc, plutôt que de me demander d’où vient la lumière lors de la détection de couleur, hop, je force le flash.

Les couleurs polluantes

De quelle couleur l’éclairage ambiant est-il ? Encore une question dis donc ! Oui, encore une question, parce que si, par exemple, l’éclairage ambiant est jaunâtre, couleur chaude des ampoules domestiques, et que l’objet pour lequel je dois détecter la couleur est bleue, la probabilité pour que le système détecte du vert est non négligeable. Donc, pour éviter toute pollution par des couleurs parasites, je force le flash.

Le flash et rien que le flash

Le flash produit pendant quelques fractions de secondes une lumière extrêmement puissante et colorimétriquement neutre. Cette lumière illuminera les zones d’ombre pour les rendre visibles, et “écrasera” toute les sources de couleur parasite. Ainsi, il offrira une lumière suffisamment puissante et neutre pour obtenir les meilleurs résultats possibles lors de la détection de couleurs.

A noter que le flash ne transformera pas un objet ou une appli de détection de couleur développé avec les pieds en autre chose que ce qu’il est !

Votre expérience ?

N’hésitez pas à laisser vos commentaires ci-après si vous souhaitez rendre compte de votre expérience personnelle sur le sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *