Edito : des objets de la vie quotidienne parlants ? Sortons du handicap business

Nous sommes nombreux à fustiger les prix souvent étonnants pratiqués par l’industrie du handicap business, et c’est vrai que très souvent ces prix sont étonnants, très étonnants même !

Un pèse personne parlant ? Une balance de cuisine parlante ? Une montre parlante ? Un tensiomètre parlant ? Etc ?

Le réflexe, presque pavlovien pour bon nombre d’entre nous, est de nous tourner vers les spécialistes du matériel adapté. Spécialistes qui l’ont bien compris et profitent d’une forme de rente de situation pour pratiquer des tarifs étonnants.

Existe-t-il des solutions alternatives et moins honéreuses ?

Existe-t-il des marchands pratiquant des marges normales du commerce classique qui ne pratiquent pas la tonte sévère ?

Oui, et plus souvent qu’on ne le croit.

Il suffit de parcourir le net sur des sites marchands grand public et de faire quelques recherches avec comme mots-clés par exemple : “Balance parlante”, “pèse personne parlant”, “thermomètre parlant”, “tensiomètre parlant”, et là, miracle ! On trouve pas mal de produits répondant à ces critères, et à des tarifs, dirons-nous,… étonnants.

Il est vrai que parfois, des produits peuvent être à des tarifs proches de ceux pratiqués dans la vie réelle dans le handicap business, il faut donc comparer, chercher et fouiner.

Pavlov est bien sympa, mais mettons-lui une mornifle dans le groin.

3 commentaires:

  1. À la lecture de cet article il me revient en mémoire la lecture d’un catalogue d’une association ayant son siège à Paris et diverses représentations en province dont nous terrons le nom qui présentait un casque audio à un prix détonnant sous le prétexte que l’écouteur gauche et l’écouteur droit étaient repérés en braille. Maintenant s’il y a une clientèle pour ça je dois dire que mon coeur balance entre désespoir et résignation.

  2. J’ai dû m’équiper récemment d’un tensiomètre et d’un thermomètre médical parlants. Je confirme que j’ai fait plus de 60% d’économie en me tournant vers un site de e-commerce grand public plutôt que vers un revendeur spécialisé, et, cerise sur le gâteau, en faisant l’acquisition de produits de meilleure qualité.

  3. Beaucoup d’opportunités nous sont offertes quand il s’agit de posséder des objets de la vie quotidienne exploitables.
    Les enceintes Bluetooth sont un bon exemple. Plusieurs de ces dispositifs indiquent vocalement l’état de l’appairage, le mode sonore diffusé, un appel entrant quand l’enceinte fait kit mains-libres, le volume minimal ou maximal et d’autres indications encore. De plus, souvent dans le commerce, des arrivages d’objets vocalisés peuvent représenter une bonne occasion de s’équiper. Un pèse-personne parlant acheté en grande surface dure depuis six ans, maintenant. Un thermomètre frontal acquis auprès de la pharmacie d’à côté est encore en ma possession. Les batteries sont standard et la prestation au top !
    Ah ! j’allais oublier : il y a aussi NVDA, mais ça, c’est un autre débat… Notre cheminement continue…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.