Bistroxytude 7, 30 ans d’évolution des technologies d’accessibilité

Nous jetons un coup d’oeil par dessus notre épaule et regardons ensemble l’évolution des technologies d’accessibilité depuis ces 30 dernières années. Du braille papier à l’iPhone, quel chemin a été parcouru !

Le podcast est plus long que d’habitude, mais 30 ans, c’est long non ?

Pour nous soutenir, faites vos achats sur Amazon en passant par ce lien

9 commentaires :

  1. Bonjour à tous,

    Philippe, ne me dit pas que tu es trop jeune pour ne pas avoir connu le franc et son taux de conversion. 1 euro = 6,55957 francs. Les 60.000 francs de l’époque vaudraient moins de 10.000 euros et les 400 Frs du réveil vaudraient 60 euros.
    Jacques, Alain et Jean-Yves, ne me dites pas que vous êtes trop vieux pour ne plus savoir faire les conversions.

    En tous cas je me suis régalé avec ce bistroxytude qui m’a ramené quelques décénies en arrière. D’ailleurs, perso, j’utilise toujours mon clio notebraille sous dos émulé à partir d’un windows 95. Oui, je fais le grand écart technologique entre ma vie perso et professionnelle. Ce n’est pas un choix c’est un problème d’accessibilité de matériel en cas de migration de ma base de données dos en format windows.

    1. Bonjour Guillaume,
      Merci de rappeler les taux de conversion qui sont effectivement exacts. Sauf qu’ici, ce qui a été fait ce n’est pas une conversion réelle, mais une évaluation en fonction du pouvoir d’achat de l’époque. Ainsi 1000 francs en 1986 ne peuvent équivaloir à 150 euros de 2016. tout simplement.
      Voilà j’espère avoir éclairé ta lanterne.

      Jacques

  2. Pour moi l’avenir, c’est aussi le véhicule autonome pour aller dans mes magasins de bricolage préférés et utiliser plein de matériel connecté.

  3. bonjour
    Complément à ce qui a été dit hier soir
    Intel 80286

    Deux processeurs Intel 80286 cadencés à 6 MHz (C80286-6).

    AMD 80286 / 12 MHz.
    L’Intel 80286, officiellement nommé iAPX 286, est un microprocesseur CISC 16 bits fabriqué par Intel et présenté le 1er février 1982. C’est le successeur de l’Intel 80186 et le prédécesseur de l’Intel 80386. Initialement cadencé à 6 et 8 MHz, sa fréquence augmenta jusqu’à 20 MHz. Il était alors très utilisé dans les compatibles PC du milieu des années 1980 au début des années 1990.

    Le 80286 était deux fois plus rapide que le Intel 8086 par cycle d’horloge. Il avait deux modes de fonctionnement possibles :

    Le mode d’adressage dit réel, dans lequel il se comportait comme un 8086 amélioré et pouvait exécuter les programmes et les systèmes d’exploitation (tels que DOS) écrits pour le 8086.
    Le nouveau mode de fonctionnement dit mode protégé, dans lequel le 80286 pouvait adresser jusqu’à 16 Mio de mémoire vive, contre 1 Mio pour le 8086. Le mode protégé apportait en outre des caractéristiques permettant de gérer efficacement des tâches ou processus s’exécutant dans des espaces de mémoire virtuelle séparés et protégés les uns des autres.
    L’iAPX 286 fut créé pour faire fonctionner des applications multitâches, y compris dans le domaine des télécommunications (tels les automates PBX), le contrôle de processus en temps réel et les systèmes multi-utilisateurs. Il fut choisi par IBM pour constituer le cœur du PC/AT, destinés à remplacer les IBM PC et PC/XT. Cependant, les systèmes d’exploitation usuels sur PC/AT et compatibles, que ce soit DOS ou Windows, n’ont jamais exploité toutes les possibilités de l’architecture de manière adéquate. Seul OS/2, développé par Microsoft et IBM, y parvenait, mais le succès commercial de cet OS fut relativement limité.

    Suite sur
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Intel_80286

  4. Bonjour, tout d’abord, un grand bravo pour votre podcast. Comme quoi en 30 ans il s’en est passé des choses. Néanmoins je souhaitais revenir sur certains points qui me chagrinent un peu. En effet, comme vous le savez tous, je suis jeune, je suis en première année d’étude supérieure, études informatiques, mais ça vous le savez sûrement déjà ! Par contre je suis un peu chagriner quand j’entends que le braille n’est plus appris aux aveugles depuis une quinzaine d’années par les structures spécialisées, suite à l’accueille des élèves déficients visuels au sein de structures dites normales, en intégration, ce qui fait des jeunes une bonne bande d’illétrée. Sur quoi vous basez-vous pour affirmer ceci ? Parce que bon si c’est sur les mails envoyés sur les listes, je peux comprendre votre ressentis, par contre, excusez-moi de vous dire que ces informations sont fausses et qu’il serait bon de faire attention à vous propos un peu dénigrants. Je pense maîtriser le braille aussi bien que vous, néanmoins j’ai toujours été intégré et suivi par un centre spécialisé, là où les professionnels qui me suivait maîtrisaient parfaitement le braille et incitaient à l’apprentissage de celui-ci. Les listes ne sont pour moi en aucuns cas le reflet réel du fonctionnement de tous. Sinon je peux aussi affirmer que la majorité des aveugles ne travaillent pas et passent leur temps sur des plateformes de jeux en ligne bien connues, à jouer aux cartes. Vous vous plainiez des propos de certains sites à fortes audience, quant l’incitation à acheter tel ou tel produit en nous faisant croire qu’ils sont indispensables. Néanmoins une personne voyante qui écoute votre podcast, retient qu’il ne faut pas embaucher un jeune déficient-visuel, qu’il ne sait pas lire et en plus qu’il est isolé. Dois-je me réjouir quand j’entends de tel propos ? Nous nous battons au quotidien pour obtenir une égalité des chances à l’embauche, ce sont des sites comme le vôtre qui doivent nous aider à obtenir cela et non nous rabaisser comme vous avez l’air de savoir si bien le faire.
    Désolé messieurs mais vous n’êtes pas les seuls à réussir et à prétendre avoir une vie professionnelle épanouissante, sortez un peu de vos clichez et réfléchissez un peu à l’impact de vos propos avant de publier de telles idiocies.
    Pour votre gouverne pour moi aussi le braille est indispensable au quotidien, le développement informatique uniquement en vocal est pour moi inconcevable, je travaille en ligne de commande et en braille, je ne suis absolument pas isolé à cause d’une synthèse vocale.
    Sur ce bonne continuation.
    Lucas

    1. Bonjour Lucas. Ta remarque est très intéressante, bien rédigée en plus (sourire) et finalement va dans le sens de ce que nous disions: tu ne peux pas te passer du Braille. On ne pouvait pas s’en passer il y a 30 ans, et on ne pourra pas s’en passer de si tôt. Personne n’a dit que les jeunes aveugles n’apprenaient plus le Braille. L’idée, c’est qu’aujourd’hui, tous les prix sont devenus abordables (ordinateur, synthèse NVDA gratuite), sauf ceux des plages Braille . La tentation est donc grande de s’en passer, pour ceux qui, comme tu le dis, ne travaillent pas ou n’étudient pas et qui sont donc très tentés de s’en passer vu la facilité d’utilisation des synthèses dans un contexte quotidien peu exigeant. Du coup ils ne pratiquent plus le Braille, ce qui est un frein à l’écriture et à la rédaction, et ils sont encore plus marginalisés de ce fait. Fouille un peu les sites anglophones, et tu verras que c’est aussi un réel sujet de préoccupation outre-Atlantique et ailleurs, nous n’avons rien inventé, et surtout personne d’entre nous n’oserait prétendre avoir été le dernier aveugle à réussir une intégration professionnelle. Tu sais, il y a 30 ou 40 ans, les aveugles scolarisés en milieu ordinaire se comptaient, disons, sur les doigts de quelques mains, et j’aurais personnellement tout donné pour échapper à l’internat et aller à l’école comme mes frères et sœurs, ce que j’ai fini par faire, mais au lycée seulement. C’est donc une chance que ceux des générations qui nous ont suivies ont aujourd’hui d’être intégrés très tôt, et c’est trois fois tant mieux! Loin de moi l’idée de dire que l’intégration en milieu ordinaire est en elle-même à l’origine de ce problème, et je suis plutôt content que les choses soient devenues un peu plus faciles pour vous, ce qui n’enlève rien à tout ce que vous faites pour y arriver. Ce que nous dénoncions est simplement un effet pervers qui pénalise ceux qui le subissent, c’est tout. Il ne s’agissait pas de dénigrer qui que ce soit, et surtout pas ceux qui, comme toi, vont de l’avant. Quant aux recruteurs, je ne suis pas sûr qu’une plongée dans l’histoire récente des nouvelles technologies, où ce problème n’apparaît que de façon incidente au milieu de tout le reste et, qui plus est, sur un ton disons plutôt spontané du style discussion de comptoir ou presque, les aura véritablement incités à ne pas te recruter, et si ça devait être le cas, j’en serais fort mari, crois-moi! Alors je te souhaite bonne chance dans tes études, avec le Braille bien sûr! Alain

  5. Super épisode ! J’ai beaucoup appris.

    Je comprends mieux pourquoi lorsqu’une personne non-voyante entend parler d’une nouvelle technologie la réaction première est souvent “bof, c’est certainement une arnaque !” Heureusement, les applications coûtent très peu cher par rapport aux technologies d’hier. Il y aura toujours des arnaques, mais des petites.

    Le futur ? J’espère que toutes les villes s’équiperont de balises de guidage bluetooth qui sont précis au centimètre près. Je suis à fond pour le chien guide, mais les balises donneront encore plus de liberté !

    J’espère aussi que la technologie de reconnaissance des visages va aussi tout changer pour les personnes déficientes visuelles. Si votre smart phone pouvait vous dire le nom des gens qui sont près de vous, ça changerait tout, non ?

    En tous cas merci Oxytude, je suis fan !

  6. J’ai écouté votre podcast avec intérêt. J’en partage les grandes lignes. Concernant le braille, ce n’est peut-être pas tant qu’il ne soit pas appris, mais plus utilisé à l’âge adulte du fait du coup des machines. Il serait temps que nous montions au créneau pour que les escrocs de vendeurs de matériels arrêtent de nous pomper jusqu’à l’os, et nous vendre entre autres des terminaux à plus de 3000 €. @Lucas, il faut reconnaître que beaucoup de DV écrivent très mal. Ce n’est pas que faire affront que de dire cela. C’est une réalité. Encore cette semaine, la mise à jour de Jaws n’apporte quasiment rien. Par contre, elle fait tourner les compteurs des MAJ. Merci Apple, qui intègre en natif une synthèse vocale qui est entrain de manger tout cru le requin.

    Je nuancerais quand même vos propos concernant les aides au guidage. Oui pour les GPS, ils doivent s’améliorer. Vous ne pouvez cependant pas dire que les cannes blanches électroniques ne sont pas au point. Surtout si vous n’en utilisez pas. Pour ce qui m’occupe, j’utilise le Thom Pouce 3. On en est sur un matériel de 3e génération, et 20 années de recul. Le produit est donc plutôt abouti, contrairement à certains matériels dont vous avez récemment parlé. C’est toujours perfectible, j’en convients. Ca a totalement changé ma façon de me déplacer. Je suis par contre d’accord pour dire que le Minitact, qui n’a lui que 5 années de recul, est perfectible. Mais la société y travaille. Je préciserais, au passage, que ce soit le Thom Pouce ou le Minitact, ils sont remis gratuittement, avec en plus une formation. Ce qui est loin d’être le cas de tous les matériels adaptés.

    Bravo pour l’initiative de ce flash back.

  7. bonjour les gat, et ben quel beau résumé.
    c’est juste gênial tout ce qu’il y a eu en 30 ans, et je crois que c’est pas fini.
    des solutions accessible, il y en a et j’espère que ça va évolué.

    longue vie a oxytude, et j’espère que l’on découvrira plein de choses accessible!

Répondre à guilaume Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.