Hebdoxytude 153, l’actualité de la semaine en technologies et accessibilité

Au programme de l’actu des nouvelles technologies et de l’accessibilité cette semaine :

Pour animer cet épisode : Jacques, Philippe et Stéphane.

Pour nous soutenir, faites vos achats sur Amazon en passant par ce lien

2 commentaires:

  1. Bonjour à vous tous et toutes,
    Avant de faire paraître mon grain de sel, j’attendais d’autre commentaires sur le sujet,
    mais nous sommes déjà le 20 et rien sur les synesthésies,
    ce qui m’étonne un peu car le sujet je pense nous interpelle.
    Certes le phénomène de synesthésies existe bien, mais où
    commence cette notion ?
    Olivier MESSIAEN, le compositeur célèbre de musique,
    voyait des couleurs je ne sais plus si c’est en écoutant la musique ou en lisant
    les partitions, mais les notes lui renvoyaient des couleurs.
    Un aveugle précoce, de naissance ou depuis la petite enfance,
    se rapprochant d’un mur ou une surface plus haute que lui et verticale,
    ou même un peu inclinée, assez compacte, ou ayant à ses côtés une haie assez serrée,
    dit qu’il « sent » les obstacles:
    peut-être la cause en est la réflexion du son.
    Le fait est qu’en se bouchant les oreilles on ne perçoit plus rien.
    En bricolant avec un petit synthétiseur musical de base mais avec un bon ampli derrière,
    créant des sons, les diffusant à une certaine intensité,
    il m’est arrivé de ressentir des impressions un peu étranges.
    Dans certaines musiques de pop des années milieu 60 et 70, lorsqu’il était produit un rapide déplacement des médiums ou des harmoniques,
    on a bien l’impression de ressentir comme une présence devant soi.
    J’ai entendu des témoignage d’une personne sous influence du LSD
    prétendre qu’il parvenait à toucher les sons provenant des enceintes musicales.
    Tout ça pour témoigner des liens entre le ressenti de sons et une forme de perception différente.
    Mais je me demande le pourquoi de ces recherches en vue de guidage…
    Des aveugles tardifs ne peuvent sûrement pas avoir les mêmes ressentis,
    par manque de compensations cérébrales, et sur le plan général,
    il serait sûrement nécessaire une très grande éducation à ces processus.
    Si le but n’est que de remplacer la parole par quelque chose qui serait peut-être
    plus universel, plus international, mais j’en doute…
    Et puis il faut conserver une bonne audition, et puis autre question:
    pourquoi transmission par conduction osseuse ?
    Est-ce pour obtenir de meilleurs effets ? Pourquoi pas par projection sonore ?
    Et sur ce, je vous salue toutes et tous.
    Daniel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.