Edito du 5 mars 2014. Les feux sonores, entre utilité limitée et nuisances réelles

Depuis quelques années déjà, nos villes voient fleurir de plus en plus de feux sonores à l’usage des handicapés visuels. Cette adaptation de la cité aux aveugles est une excellente chose mais mon expérience personnelle me fait me poser quelques questions.

Tout d’abord, est-ce bien nécessaire d’équiper de feux sonores les carrefours simples pour lesquels, une technique de locomotion de base est largement suffisante ? Recruter des instructeurs en locomotion au lieu d’investir pour ces carrefours simples ne serait-il pas plus efficace en rendant plus d’aveugles autonomes à long terme ?

Ensuite, les nuisances sonores subies par les riverains de ces feux qui, pour ceux qui ne le savent pas, envoient fort, très fort même au niveau des décibels. Je serais curieux de connaitre le résultat d’une plainte pour nuisance déposée par un riverain de l’un de ces carrefours.

Et enfin,la bouillie sonore que renvoient les équipements de certains carrefours complexes mettent plus en danger la personne aveugle qu’autre chose. Pour illustrer ce point, rien de mieux qu’un exemple concret. Je vous invite fortement à écouter sous casque l’illustration sonore ci-dessous pour bien vous rendre compte par vous même de la bouillie que produisent ces systèmes. Je tiens à préciser que l’enregistrement a été réalisé sans trucage.

illustration sonore

J’en ai parlé plus haut, il est totalement inutile d’équiper des carrefours basiques et bien plus efficace d’investir dans la formation à la locomotion pour moins cher ou équivalent.

Pour les carrefours complexe, une aide technique est bien sûr la bienvenue, mais telle qu’elle est proposée, on se croirait au siècle dernier. Pourquoi ne pas utiliser un système dont la balise la plus proche de la personne enverrais le flux audio sur un haut parleur situé sur la télécommande que la personne pourrait porter à son oreille pour entendre les instructions. un tel système serait bien plus efficace, sécurisant et discret.

Les commissions d’accessibilité abordent-elles ces problèmes ou le seul fait qu’une municipalité fasse quelque chose pour les aveugles leur est suffisant ?

Il est également vrai qu’un système silencieux ne serait pas remarqué par les contribuables / électeurs et ne leur montrerait pas que leur municipalité agit pour les aveugles. J’espère vraiment être parano sur le coup et me mettre le doigt dans l’oeil sur le sujet.

Suis-je le seul à me poser ce genre de question sur les limites et les nuisances de ces feux sonores ?

Un très grand merci à Manu qui a réalisé la captation sonore illustrant cet article. Vous pouvez le suivre sur Twitter et sur son site.

Philippe

Vous souhaitez nous soumettre un podcast ou un article, contactez-nous

11 commentaires :

  1. J’ai rien à dire de plus sur ce texte… Je te rejoins en disant qu’au Canada, sur les trajets que j’ai pu y faire, les feus sont équipés d’une petite balise sonore que l’on entend si on s’approche suffisamment près (3 à 4 mètres), ce qui me semble largement assez pour détecter la traversée correspondant au feu.
    Le procédé est simple : si c’est rouge, c’est le silence, en revanche si c’est vers, le feu émet une petite sonnerie bien moins stridente et pénible que celles que les sociétés comme EOGuidage nous affuble.
    Bref, le procédé de la notification sur télécommande existe déjà, si je ne m’abuse, Nancy a opté pour ce système.

  2. Bjr, philippe!
    Pour ce qui est de ta parno, oui… Peut-ètre! Les municipalités aiment que ca se sache, quand un dispositif est mis en place, tant qu’à faire… Dans ma ville, pas moins e 4 feux se mettent a carillonner ensemble, tant ils sont proches les uns des autres! Du coup., on est bien repérés!
    Par contre sur paris, dans les carrefours bruyants et complexes, la maintrnance n’est pas assurée. C h s ou inaudible… Du coup, mon pti boitier reste au fond du sac!
    Un retour direct audio ou vibratoire sur ce boitier individuel serait idéal, . Mais on en demande trop, hein….

  3. bonjour !
    je te rejoins totalement quant à cette nuisance sonore plutôt qu’une aide efficace.
    lorsque j’actionne la télécommande, les feux se font entendre sur une longueur de plus de 80 mètres avec différentes traversées sur un boulevard à sens unique sauf un carrefour un peu complexe.

    je dois avouer que j’ai honte car une grande terrasse de café se trouve à 3 mètres d’un signal sonore.
    je suis vite repérée.

    bref j’ai signalé à la municipalité mais pour eux les tests sont bons.
    lorsque j’ai un doute, je demande à une personne.

    bref si vous voyez ce que je veux dire.

    amicalement.

    Reb’s

  4. très intéressant votre site. Par contre je ne comprends pas où est la nuisance pour les riverains, sachant que ces feux sont déclenchés à la télécommande uniquement lors des passages de bigleux, qui ne sont tout de même pas si nombreux ! Comparé au bruit continu des véhicules qui passent dans la rue, cela paraît dérisoire. Ce sont les voitures qui créent les nuisances en ville, autant pour le bruit, le danger et la pollution. Des dispositifs comme les feux sonores ne sont qu’un palliatif à ces nuisances et n’auraient plus lieu d’être si la circulation automobile était réduite à la portion congrue. Rassurez-vous, en déclenchant un feu sonore vous ne vous faites pas davantage remarquer qu’en vous déplaçant avec une canne. La canne se voit de loin et tout le monde est au courant de votre handicap, alors que les voyants n’accordent qu’une importance limitée aux bruits qu’ils entendent. Quant à la diffusion du son sur la télécommande ou le téléphone cela permet certes de savoir quand le feu est vert, mais ne permet pas de s’orienter dans l’espace. Deviner le bon moment pour traverser est assez facile avec un peu d’apprentissage, alors que parvenir à rester dans l’axe de la traversée est plus difficile dans les carrefours à plusieurs voies. C’est là l’utilité du son diffusé sur le poteau situé de l’autre côté de la traversée. Je vous rejoins pour ce qui est de l’inutilité du dispositif pour les traversées simples. Le dispositif prend son sens dans les carrefours complexes, mais lors de l’élaboration de la norme il a été conçu pour les traversées basiques et uniquement testé dans des conditions de traversée très faciles, d’où la bouillie sonore dans les intersections. Il suffirait de modifier le message sonore et d’orienter correctement les haut-parleurs pour rendre le dispositif vraiment utile. Le coût de ces modifications serait négligeable d’après les fabricants eux-mêmes, mais cela nécessiterait de réviser la norme, ce qui n’est pas gagné car les associations qui ont négocié la norme actuelle craignent de perdre la face.

    1. Concernant la nuisance sonore que provoquerais les feux sonores j’aimerais modérer les propos que j’ai lu dans les commentaires.
      Certains d’entre vous pensent que nous sommes une source de nuisance sonore et j’ai envie de dire que vous êtes dans l’erreur. En effet on peut avoir ce sentiment car nous déclenchons les balises sonores et tout particulièrement les feux.
      Bien sur nous les entendons systématiquement mais ce n’est pas le cas pour les autres personnes.
      La plupart ne l’ont même jamais entendu, j’en veux pour preuve leurs surprise lorsque j’échange avec ces dernières lors d’une traversée .
      Il m’arrive régulièrement que des gens proposent leur aide que j’accepte le plus souvent plus pour parler quelques minutes et faire un bout de chemin ensembles.
      non seulement in n’avait jamais entendu ces feux sonores et sont plutôt agréablement surpris qu’un tel dispositif existe
      Nous sommes une infime population et sommes très loin d’être une nuisance sonore comparativement aux nombreux bruits urbains , bus, camions, motos etc. qui eux sont réguliers et souvent stressant, alors les feux sonores c’est vraiment mini-mini.
      Ceci dit pour ceux qui ont ce ressenti rien n’empêche de ne pas utiliser leur télécommande, ce que je fais quand je pense que ce n’est pas nécessaire la nuit par exemple !
      Et pour la stigmatisation là aussi je suis étonné à moins que vous n’ayez ni canne blanche ni chien-guide !
      Dernier point important, les feux sonores sont un outil essentiel pour notre autonomie et le message parlé non seulement nous aide pour traversé mais est aussi un élément de localisation , effectivement la cloche sur le vert-piéton entraîne une confusion sur notre traversée et nous ne donnes pas l’information sur la rue que nous franchissons et c’est bien dommage.

      Bonne route !

    2. C’est faux, ils peuvent être déclenchés par n’importe qui appuie sur le bouton!! Les enfants qui s’amusent, les gens qui croient que ça fait passer le feu au vert, etc. Il se déclenche en bas de chez moi des dizaines de fois par jours, parfois en boucle, s’entend dans tout l’immeuble – et je suppose les immeubles autour – toutes fenêtres fermées. Et jamais vu un seul aveugle traverser. De quel droit fait-on subir une telle nuisance aux gens? Ce n’est pas parce que nous sommes “normaux” qu’on a le droit de nous rendre malades pour faire plaisir aux handicapés.

  5. J’habite a cote d’un de ces feux, et j’en peux plus, c’est une sacre nuisance sonore.

    Ce que j’aime bien en France, c’est que l’on choisit toujours la solution qui nuit le plus a la majorite pour faire plaisir a la minorite.

    Pourquoi pas installer un systeme de transmition bluetooth avec des oreillettes speciales aveugles.

  6. Je confirme la nuisance insupportable: j’habite au 2e étage et le mécanisme se déclenche des dizaines de fois par jour, parfois en boucle et s’entend avec les fenêtres fermées.

  7. Chers “Do ré mi” et “Anonymous”,
    Moi, ce qui me rend malade, c’est la bêtise d’une partie de vos propos.
    D’abord, savez-vous ce que signifie être “normal”? J’en doute et votre norme n’est sûrement pas la mienne.
    Deuxièmement, ces feux ne sont pas installés “pour faire plaisir aux handicapés”, ils sont installés parce que l’accessibilité et la mobilité de chacun sont des DROITS garantis par la Loi.

    Toutefois, il est tout à fait normal de travailler ensemble (aveugles ou non) pour mettre en place des systèmes sans nuisance, si nuisance il y a.
    Le fameux bouton accessible à tous peut être un vrai problème, il n’est d’ailleurs pas présent dans toutes les villes.
    SOYONS CONSTRUCTIFS!

  8. Pour une personne malvoyante et malentendente les feux sonores sont la seule façon de traverser les grosses intersections sans danger. Étant donné que ces feux ne sont sonores que de temps en temps, ça vaut le dérrangement des riverains. J’ai longtemps habité près d’une grande artère automobile. Mieux vaut un peu de bruit qu’un accident mortel près de chez moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.