Edito de novembre 2014 sous forme de fiction

En cet fin d’été indien du côté de Montpellier, l’envie de vous raconter une histoire m’a titillé, et j’ai donc sauté sur mon clavier pour vous faire profiter de cette fiction.

Toute ressemblance avec des personnes ou organismes existants ne serait que fortuite.

L’histoire se passe dans un pays nommé « Ricardie », peuplé d’environ 60 millions de ricar’diens et de ricardiennes. Dans ce magnifique pays, on recense environ 1,5 million d’handicapés visuels. La Ricardie n’est pas à la hauteur en ce qui concerne leur emploi. En effet, on dénombre pas moins de 75 % de chômeurs pour cette population et 97 % pour les aveugles complets. Mais en ricardie, des organisations non gouvernementales sont là pour aider ces gens dans leur vie quotidienne..

La principale organisation non gouvernementale en charge d’aider les handicapés visuels, se nomme FRIC (Fédération Ronronnante et Incontournable de la Cécité). FRIC est un organisme multi séculaire assis sur un énorme pactole constitué depuis des dizaines de décennies par des dons et autres legs. Cet organisme possède un grand nombre de filiales locales dans les régions de Ricardie pour être au plus près de la population.

Quel rapport me direz vous entre l’emploi des handicapés visuels et la politique de thésaurisation massive de cette organisation ?

J’y viens… Patience voyons !

FRIC a, dans ses nombreuses activités de loisir et d’aide à la vie quotidienne, une activité de formation aux nouvelles technologies : lecteurs d’écrans sur ordinateurs, smartphones et autres tablettes. Vu le nombre d’aveugles à la recherche d’un emploi possédant les compétences requises pour assurer ces formations et vu l’énorme pactole de cet organisme, l’on pourrait croire qu’il propose un emploi à ces personnes. Et bien non, que néni, rien du tout, nada, que dalle. Cet organisme, a le culot de demander à ces personnes, dotées de compétences et à la recherche d’un emploi d’effectuer ces formations bénévolement.

Et pourtant, le coût d’un tel recrutement serait, ma fois, plus qu’abordable pour FRIC. Admettons que cet organisme recrute 1 formateur dans chacune de ses filiales dans les 10 plus grandes villes de Ricardie. Avec un salaire mensuel d’environ 1300 BALLONS (la monnaie locale), le coût de reviens annuel pour un formateur serait d’environ 30000 BALLONS par an, soit moins de 300000 BALLONS par an pour ces 10 salariés. Si l’on considère les différentes aides dont pourrait bénéficier FRIC pour l’emploi de personnes handicapées, ce montant serait très inférieur.

Ce qui est choquant, c’est que FRIC utilise le peu d »aide qu’elle apporte aux aveugles pour user et abuser d’appels aux dons auprès du grand public, qui, ignorant de ces pratiques, continue à donner et donner encore, à la plus grande satisfaction de FRIC qui amasse et amasse des caisse de BALLONS..

Remarquez, tant que des aveugles continueront à se laisser exploiter, gorges tendues, , pour permettre à FRIC d’utiliser leur image pour engranger, elle aurait tord de ne pas continuer !

Quelle est la raison d’une telle politique de non aide à l’emploi des personnes handicapées au sein même de FRIC alors que cet organisme participe à des conférences, colloques et autres séminaires sur l’emploi des personnes handicapées en Ricardie ?

Est-ce parce que FRIC est presque exclusivement géré par des personnes valides ? Est-ce pour permettre à ces dirigeants de faire la course à la note de frais ?

Est-ce pour faire encore plus gonfler son pactole?

Vous le saurez dans le prochain épisode,… ou pas.

Rassurez-vous cette horrible histoire n’est qu’une fiction et ne pourra jamais être transposer à un pays existant…

Philippe

Cet article ou podcast vous a plu ? Merci de continuer à soutenir Oxytude.

2 commentaires:

  1. Fric a aussi la particularité de commercialiser des objets destinés spécifiquement aux aveugles et malvoyants, à des prix hors normes mais, surtout, avec des fonctionnalités parfois très originales et… pas du tout pratiques pour les aveugles en question. On peut citer dans le désordre des montres parlantes dont toutes les fonctions ne sont pas vocalisées, des réveils idem, des cannes en promotion, à des prix cassés mais qui présentent des défauts graves mettant en question la sécurité, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *