Salon Autonomic Sud 2017 – Episode 1, AccesSolutions

Je vous propose une série d’interviews que j’ai réalisé lors du salon Autonomic Sud 2017 qui s’est déroulé les 23 et 24 mars dernier à Toulouse.

Il seront publiés tout le long de cette semaine.

Pour le premier de la série, accompagnez-moi sur le stand de AccesSolutions.

Pour retrouver les produits présentés, c’est sur le site d’AccesSolutions.

6 commentaires:

  1. Vraiment une super initiative, et je dis ça en toute impartialité. Expérience à renouveler. Et l’enregistrement est très propre, on s’y croirait.

    1. eh bien merci de ces encouragements. L’expérience sera renouvelée dès demain avec un autre exposant sur le même salon. Bravo à Philippe pour le montage.

  2. L’idée est louable. Dommage que la prise de son ne soit pas aussi au top que son idée : les enregistreurs, pour faire des interviews, c’est loin d’être l’idéal. Ca prend tout, même le bruit autour, mais ça couvre tout aussi. Mieux vaut passer par des micros externes type Lem ou pourquoi pas TT1 pour rendre la voix plus intelligible. Ca évite aussi d’avoir des interviewés qui se baladent, qui passent de l’oreille gauche à presque droite. Ou alors on prend un XY, que l’on tient sur une perchette entre les deux interlocuteurs. Gageons que les basses fréquences ont largement été coupées ici, ce qui donne un son totalement plat. Où alors le coupe-bas a été mis à la prise, ce qui n’est pas une bonne idée pour ce genre de captation. Bravo tout de même pour cette initiative.

    1. Salut,
      J’en profite pour rappeler que si vous aimez ce qu’Oxytude fait, il existe cette page pour que ceux qui le souhaitent puissent apporter une contribution afin d’acquérir perchettes, Lem et autres TT1. 😉
      Trève de plaisanteries. Perso, moi j’aime bien tous ces bruits autour, ca rajoute un côté naturel à l’ensemble.
      Merci pour ton commentaire

    2. D’abord une correction, la prise de son n’a pas été faite à partir d’un enregistreur. Ce sont bien des micro externes qui ont été utilisés. En fait, c’est un dispositif binoral de microphones Soundman qui a été utilisé. Ceci a pour avantage une certaine amplitude spatiale qui nous a semblé intéressante. L’inconvénient bien sûr est une captation de quelques sons parasites, mais cela reste marginal. Marginal également l’effet du déplacement latéral des interlocuteurs. Je dirai même qu’à faible dose, c’est parfaitement acceptable voire souhaité. Enfin effectivement il y a eu une erreur de réglages qui a consisté en une coupure des basses. Vraiment pas grave, mais nous y veillerons à l’avenir.
      Jacques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.