Un anti-virus sur Mac ? Pourquoi faire ?

Apple a longtemps communiqué sur la sécurité de ses systèmes d’exploitation, macOS, iOS, Etc. Avec iOS et la politique de validation imposée aux développeur, peu de soucis de ce côté là, mais pour macOS, il en va autrement.

Il existe peu de virus ou logiciels malveillants sur Mac, mais il en existe tout de même. Pour éviter les problèmes, Apple a développé GateKeeper, qui limite les risques.

Mais si l’on télécharge des applications hors du Mac AppStore ou une application non certifiée par Apple, les risques existent. Idem, et même si cela est mal, certains se procurent des applications par des moyens douteux, là les risques augmentent d’autant plus.

Donc, l’utilisation d’un anti-virus sur Mac me semble pertinente.

Il en existe tout un tas, plus ou moins chers, plus ou moins efficaces et plus ou moins accessibles.

Celui que j’utilise depuis quelques années est ClamXAV. Il est basé sur le moteur libre ClamAV, moteur d’anti-virus bien connu dans l’industrie des serveurs.

Il est accessible, localisé en français et est proposé au prix de 26,10 € HT. Une version démo est disponible pour se faire une idée du produit.

On peu l’utiliser en laissant tourner l’outil ClamXAV Sentry qui va examiner l’activité du système : insertion de disque, mails reçus, Etc.

On peut également lui demander de scanner des fichiers, dossiers ou disques à la demande sans laisser tourner ClamXAV Sentry (soit en ouvrant l’application, soit via l’intégration aux menus contextuels du Finder). C’est la méthode que j’utilise.

Lors de scans de mon système, des virus ou logiciels malveillants ont été détectés, ils provenaient bien souvent de fichiers word infectés, ou d’archives zip en provenance de Windows. Même si mon système ne risquait rien car il s’agissait de virus destinés à attaquer Windows, ClamXAV m’a permis de les supprimer afin que je ne transmette pas ces saloperies à des personnes qui elles utilisent Windows. Avec cette démarche, on se protège, mais on protège également ses correspondants.

Un anti-virus pour Mac, oui ou non ? Pour moi, c’est oui.

Cet article ou podcast vous a plu ? Merci de continuer à soutenir Oxytude.

Un commentaire:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *