Hebdoxytude 358, l’actualité de la semaine en technologies et accessibilité

Au programme de l’actu des nouvelles technologies et de l’accessibilité cette semaine :

Du côté des applications et du web

Le reste de l’actu

Remerciements

Cette semaine, nous remercions Azzedine, Guy, Ingrid, Leonardo et Samantha pour leurs infos ou leur dons. Si vous souhaitez vous aussi nous envoyer de l’info ou nous soutenir :

Pour animer cet épisode

Fabrice, Pascale et Philippe.


Vous appréciez nos articles et nos podcasts ? Vous pouvez nous apporter votre soutient. Cliquez ici pour en savoir plus

7 commentaires :

  1. Bonjour à tous.
    Désolé, je n’ai pas le fameux casque mais si j’arrive à mettre la main dessus, comptez sur moi pour vous en faire un retour !!!

  2. Salut l’équipe,
    Merci pour ce nouvel épisode Oxytude et bravo pour le coup de gueule final.
    Voilà qui nourrit bien ma conférence et je ne manquerai pas d’être insisif quand je vais jouer fin avril – début mai en espérant être aussi pertinant que vous sur la démission honteuse des assos qui sont sensées nous défendre. T’as bien raison Philippe : A quand le bélier !
    Désolé si je ne l’ai pas fait sur la version filmée mais je vous promets de faire un coup de chapeau à Oxytude pour saluer votre travail.
    Encore merci à tous et bon courage pour la suite .. On lâche rien !

  3. Et oui, pour le coup de gueule final, j’ai bien constaté la même chose que Stéphane.
    En plus, c’est le moment de remplir sa déclaration des revenus, et certains documents de notre banque nous sont parfois nécessaires pour remplir la déclaration.
    Si certains se dispensent de l’accessibilité, les impôts ne vont pas nous dispenser de remplir notre déclaration à cause des problèmes d’accessibilité !

  4. Bonjour.

    Je me permets d’apporter quelques précisions concernant l’inaccessibilité de la partie E-Documents du site du Crédit Agricole:
    – Les e-documents ne sont pas non plus accessibles à partir de l’application Ma Banque puisque le menu permettant de les consulter pointe sur le site. En d’autres termes, même avecSafari cette partie n’est pas accessible.
    – Après plus amples recherches, les obligations déclaratives sont a priori respectées, mais n’étant pas juriste, j’avoue très sincèrement que je me questionne. En effet, on les trouve sur le site http://www.credit-agricole.com, où il est précisé: “Cette déclaration d’accessibilité s’applique au site https://www.credit-agricole.com“. Or, ce site est le site vitrine du groupe, pas celui que les particuliers utilisent pour consulter et gérer leurs comptes, à savoir: http://www.credit-agricole.fr, où là, on ne trouve rien.
    J’ai bien évidemment alerté au niveau régional et national, ainsi que la Commission Nationale des Moyens de Paiements. J’ai été contacté par la directrice du groupe régional qui m’assure transmettre ma demande aux instances compétentes. Affaire à suivre donc.

    Stéphane

    1. De mon côté, j’ai envoyé un message à mon conseiller en lui signalant bien l’urgence de la situation, et lui demandé de me recontacter au plus vite.

  5. Bonjour à tous,
    Merci pour ce nouvel épisode.
    Pour le Crédit Agricole, la déclaration de conformité qui s’applique au site en .com ne peut pas s’étendre au site en .fr qui est une autre entité, même si le propriétaire est le même, ce sont deux noms de domaine différents donc il faudrait faire une déclaration à part pour chaque entité.
    Pour le site en .fr, non seulement il n’y a pas de déclaration de conformité mais en plus ils expliquent qu’ils ont sollicité la Fédération des Aveugles et Amblyopes de France pour être accompagné dans la bonne compréhension des règles d’accessibilité au sens du RGAA v3.
    Devant un tribunal, il serait assez facile de les faire condamner notamment au vu du fait qu’ils avaient une parfaite connaissance de la réglementation.
    Bon dimanche à tous.
    Richard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.